La chanson froide

 

Clelia Trautvetter
La chanson froide

(janvier 2019)

 

 

 

Par vérité, le esceptique vise bien une correspondance entre la pensée et la réalité. Seulement, dans la mesure où le dessein du scepticisme est de soutenir qu’il n’est pas possible d’atteindre cette correspondance, la définition même de la vérité demeure toujours pour le sceptique une pure fiction nominale. Dès lors la vérité même du scepticisme serait d’un genre tout à fait différent de celle des vérités dogmatiques. Il s’agirait plutôt de faire éprouver le miroitement incessant des choses, l’évanescence de l’insaisissable réalité. La pensée sceptique enclenche en effet un détour vers une autre figure du décèlement : le récit de l’aigle pris dans la glace et le gel.

Clelia Trautvetter est doctorante du FNRS à l’Université Libre de Bruxelles (ULB). Ses recherches consistent en une enquête transdisciplinaire, centrée sur les relations entre littérature et vérité au XXe siècle.

← Volver al catálogo